BOUNDARY GAMES / LÉA DROUET / NANTERRE-AMANDIERS

BOUNDARY GAMES – Léa Drouet – Nanterre-Amandiers – 22/09.2018

 

 « Le multiple, ce n’est pas seulement ce qui a beaucoup de parties, mais ce qui est plié de beaucoup de façons. » Gilles Deleuze

 

Quelques gouttes descendent du ciel et le public se réfugie dans le sas d’entrée des ateliers.

Je suis la première à passer les rideaux et à (re)découvrir le lieu et l’espace scénique.

C’est toujours impressionnant.

Dans l’aire de montage des ateliers de construction de décors, le sol a été quadrillé de lignes vertes et blanches. Des performeurs.euses sont assis dans les gradins. Je m’assoie à côté d’un homme qui porte une barbe et des cheveux bruns attachés.

 

Tout est calme.

Le public entre et prend place à son tour dans les gradins.

 

Ça va commencer.

 

L’aire de montage ainsi quadrillée est devenue aire de jeu.

Mes yeux sont dans mes pensées.

J’entends le brouhaha du public s’éteindre, une performeuse s’est levée.

Elle tient dans ses bras un tas de couvertures grises qu’elle dispose au sol avec beaucoup d’attention.

L’homme qui était assis à ma gauche se lève, prend une couverture sur la pile des couvertures disponibles, la tend en l’air et la descend doucement jusqu’au sol comme un millefeuille.

 

Voilà trois hommes et trois femmes qui ensemble, plient, déplient.

Je me dis que le temps va être long.

 

La lumière des néons change d’une manière qui me semble aléatoire, comme la création sonore.

 

Peu à peu j’oublie de penser.

Je vois simplement les actions qui se déroulent.

Je commence à me raconter des histoires.

Des histoires d’interactions.

Des histoires de ce qu’on se fait.

 

Je fais de toi une statue après ta mort.

Je te recouvre pendant que tu dors.

 

Tout ce qu’ « on » peut faire

 

On, peut s’aider

On, peut se donner chaud

On, peut se donner de l’espoir

On, peut effacer les frontières

On, peut graver les mémoires

On, peut se regarder

On, peut se battre

On, peut faire beaucoup

 

Je peux aussi faire tout ça.

 

Mais c’est beaucoup moins facile de te venir en aide si tu n’es pas là.